Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 13:43

Disparu en 1982 avec un scénario laissé dans le tiroir au nom de "Confusion", Jacques Tati a laissé une grande empreinte dans l'histoire du cinéma. Avec son genre, il a renouvelé le cinéma français, non sans avoir retenu les leçons de la grande tradition burlesque. Ses films où le gag élevé est à la hauteur d'une science exacte. Chez Tati, le rire n'est plus seulement "le propre de l'homme", il en est le meilleur. Ce sociologue humoriste a tiré profit des travers des humains et plus largement de leur société. Certes, il a peu tourné, mais comme les Marx Brothers il a fait mouche presque à chaque film mis en boîte. On se souvient tous de "Jour de fête" adorable chronique marrante d'un village avec son facteur en tournée. Ou encore des "Vacances de M. Hulot" véritable personnage unique de Tati devenu un mythe du Septième Art. Aujourd'hui, l'impact comique de Tati est encore très net chez les cinéphiles. Reste à savoir s'il prend encore chez ces jeunes qui sont souvent bien déconnectés de ce qui s'est passé dans les années antérieures. Pourtant, Jacques Tati -loiin de rester comme une célèbre enseigne!!- demeure seulement comme un nouveau regard apporté au domaine du rire sur l'écran. Malgré parfois les difficultées rencontrées, des obstacles mis sur son chemin, ce grand cinéaste aura fait aboutir ses rares chef-d'oeuvres bien au-delà de son vivant. Rien que pour cela: Bravo l'artiste!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Djemaa
commenter cet article

commentaires

cayoux33 10/08/2008 13:09

Je n'ai vu qu'un seul film de Jaque tati, "Play time", et il était exellent !

juliette03 23/07/2008 19:22

Et bien voilà, j'ai tout compris et suis tombée dans le panneau..dasola a tout dit.
J'arrive du blog de Stella et y ai vu votre com..

ps : c'est qui votre député ?
Sur un blog comme Stella, pas étonnant de mettre ce mot..Et sur le mien, vous mettriez quoi ?
Mais non, je ne racole pas..Je déteste qu'on passe chez moi sans s'arrêter. Je vais aller voir dasola et lui mettre un vrai com.

:0040: LLT 11/07/2008 16:06

Un humour absurde et plain de poésie. Mes moments préférés : la maison "modèles" dans Mon oncle et le court métrage L'école des facteurs.
Je découvre ce blog par GL.

dasola 03/07/2008 08:39

Pour la sixième fois, avant-hier 1er juillet 2008, vous avez déposé un «commentaire» sur mon blog (les précédents datant des 12/11/2007, 14/11/2007, 05/02/2008 [sur mon billet déjà «commenté» le 12/11/2007], 20/02/2008 - en double sur le même article). Je ne l’ai toujours pas validé.
> Vos six "commentaires" disent en substance la même chose : "bravo pour votre blog. Venez découvrir le mien consacré au cinéma et aux livres" (ou «...au rire»). Elle est maigre, la substance: c’est à peu près ce que disent les jeunes skyblogueurs qui veulent augmenter leur nombre d’«amis».
> En ce qui concerne votre manière de commenter, le reproche que je vous fais est que vous manifestez (trop) clairement ne porter strictement aucun intérêt au contenu des billets et des blogs que vous «spammez» uniquement pour amener des visiteurs chez le vôtre.
> Une simple recherche sur «Pascal Djemaa» sur Google trouve plusieurs centaines de ces commentaires, quasiment identiques, que vous avez jetés sur les blogs des autres.
> En ce qui me concerne, je ne validerai donc vos commentaires que s’ils présentent un intérêt pour mes lecteurs (nouvelle information, réaction ou avis par rapport au billet ou aux commentaires de celui-ci, etc.)
> Ceci dit, je trouve cependant que votre blog s’est amélioré depuis mes visites précédentes: moins d’autopromotione de vos productions et un peu plus de sujets «d’intérêt général».
> J’attends avec curiosité de voir si vous publierez, vous, l'intégralité de celui-ci sur votre blog.
> Bonne continuation
> Dasola"

carole 03/07/2008 06:29

bon jeudi pascal

Présentation

  • : Le blog de Pascal Djemaa
  • Le blog de Pascal Djemaa
  • : A travers mon blog je souhaite vous faire partager mes passions: l'écriture et le cinéma...
  • Contact

Recherche

Archives